Au Port d’Abidjan le terminal céréalier officiellement mis en service

Les grands travaux se poursuivent au port d’Abidjan, notamment ceux d’infrastructures spécialisées pour anticiper sur les contraintes de capacité pressenties avec la progression continue du trafic depuis quelques années.

Le terminal céréalier du port d’Abidjan et désormais officiellement en service, environ 1 mois après sa livraison par TOA Corporation, adjudicataire du projet. « La réalisation de cet ouvrage s’arrime sur les enjeux de sécurité alimentaire, dans la mesure où les céréales constituent pour les populations ivoiriennes et celles de la sous-région des produits de 1ère nécessité. Les besoins en céréales augmentent naturellement avec la croissance démographique et la croissance économique », a indiqué le ministre ivoirien des Transports Amadou Koné.

Lancée en 2020, la construction des nouvelles installations a été initiée pour combler le défaut de capacité de l’ancien terminal dont le bassin, profond de seulement 9 mètres, ne pouvait recevoir que des navires de 30 000 tonnes. Le nouveau terminal érigé sur 9,5 hectares avec un quai de 14 mètres de profondeur peut accueillir de grands navires dont la charge utile va de 55 000 à 70 000 tonnes.

La nouvelle infrastructure dont le coût est estimé à 70 milliards FCFA, constitue l’un des projets phares du plan de modernisation du port d’Abidjan, qui intègre entre autres la construction du 2e terminal à conteneurs, d’un terminal RoRo, et la modernisation des terminaux minéralier et fruitier, etc.

(Agence Ecofin) –

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire