Yasmina, Billon, Thiam…des absences remarquées à Daoukro

le bureau politique fixe le 13e congrès en octobre 2023

Ouverte à la mi-journée de ce samedi 27 mai 2023 dans un Palais des congrès de Daoukro qui a perdu de sa superbe d’antan, la 15e réunion du bureau politique du Pdci s’est achevée vers 16 h. Dans une ambiance bon enfant mais avec beaucoup d’absences. Sur environ 2000 personnes que compte cette haute instance du vieux parti, la salle n’a pas fait le plein. Elle n’était pas vide non plus. Des absences telles celles des députés Billon, Yasmina Ouégnin et le nouveau promu Thiam ont été remarquées. Ceci en raison de ce que ces personnalités s’attirent les spots light pour leurs ambitions au sein d’un parti royalement tenu par celui qu’on surnomme “le vieux”. Excusées ou non, ceci n’a pas empêché le bureau politique de “délibérer démocratiquement”, selon l’expression de Brédoumy Soumaïla, Coordonnateur de la grande cellule de communication.

L’on retiendra comme grandes résolutions – la fixation des dates du 13e congrès au 19, 20 et 21 octobre 2023 à Sofitel hôtel Ivoire d’Abidjan Cocody – la candidature unique du président sortant Henri Konan Bédié à la présidence du parti – l’appel à la solidarité des cadres pour gagner les élections locales à venir.
“Engagement et défis pour 2025” tel est le thème retenu après délibération.
Ce 13e congrès ordinaire devrait fixer le cap pour 2025, année de la prochaine élection présidentielle en Côte d’Ivoire avec la lancinante question du candidat qui va défendre les couleurs du parti houphouetiste. Si pour certains, la question est tranchée d’avance avec le plébiscite de Konan Bédié en octobre prochain qui fait de lui le candidat naturel, d’autres veulent envisager les choses autrement. Cette dernière ligne est celle des Billon qui espèrent obtenir les faveurs de la future convention du parti. On se demande comment il convaincra s’il est aux abonnés absents aux différentes réunions. A moins d’une révolution en interne.

Dans son discours d’orientation Henri Konan Bédié a affiché sa détermination à contribuer à la construction de la paix et de la cohésion en Côte d’Ivoire. Il a pour cela appelé les tenants du pouvoir à respecter leurs engagements en faveur de la paix. Ainsi se comprend sa position en faveur de l’ancien président Laurent Gbagbo radié de la liste électorale.

“Dans ces jours encore, une polémique inutile s’est engagée par la volonté de la CEI qui a exclu l’ancien président de la République M. Laurent GBAGBO de la nouvelle liste électorale provisoire.

Sans juridisme, je voudrais rappeler les responsables de l’administration judiciaire et de la CEI à plus de sagesse et d’impartialité.

Il n’y a pas de plus grand amour pour son pays que de travailler à construire la paix. L’inscription de M. Laurent GBAGBO sur la liste électorale procède de notre volonté commune de bâtir une paix durable pour la Côte d’Ivoire, notre pays. C’est un impératif”, a pris position le président Bédié.

Le bureau politique a également servi de tribune au secrétaire exécutif Kakou Guikahué de faire l’inventaire des activités du parti depuis 2022. Guikahué a egrené un chapelet d’activités à la fois politiques et diplomatiques qui en rajoutent à la dynamique du parti.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires Facebook