Lutte Anti-tabac: Le Recltasu et ses partenaires renforcent les capacités de 30 journalistes

Durant 3 jours, 30 professionnels des médias ont bénéficié d’une formation dans la localité de Dabou. En effet, du 26 au 28 avril 2023, les participants ont échangé avec les experts de l’OMS et du Programme National de Lutte contre le Tabagisme et les autres Addictions anti-tabac (PNLTA) sur les enjeux de ladite lutte.

À croire Dimitri Agousti, Président du Réseau des communicateurs engagés dans la lutte anti-tabac (Recltasu), cet atelier vise à faire des hommes de médias des partenaires privilégiés de la lutte anti-tabac en Côte d’Ivoire. ” Nous attendons beaucoup des journalistes dans ce noble combat. Nous voulons faire des hommes de médias des ambassadeurs de la lutte anti-tabac. A travers leurs plumes, micros et caméras, les journalistes peuvent influencer positivement la population”, a indiqué, le président du Recltasu. Avant d’ajouter: ” Nous devons accentuer la sensibilisation à l’endroit des plus jeunes qui sont la cible de l’industrie du tabac. C’est donc un devoir pour nous de tirer la sonnette d’alarme surtout avec la montée en puissance des chichas qui sont 10 fois plus toxiques que la cigarette classique. On parle d’émergence, mais nous ne pouvons pas bâtir cette nation avec des jeunes malades”, a affirmé Dimitri Agoutsi.

Pour Koné Souleymane, Représentant du patron de l’Organisation Mondiale de la Santé en Côte d’Ivoire, son Institution ne ménagera aucun effort pour accompagner la lutte anti-tabac. ” L’OMS soutient cette formation parce qu’elle est conforme à l’article 12 de la Convention Cadre de l’OMS de la Lutte Anti-tabac qui encourage les pays à promouvoir et renforcer la sensibilisation du public sur les questions relatives à la lutte anti-tabac. Les médias doivent être mis en avant pour inciter le public à prendre conscience des dommages engendrés par le tabac et aussi emmener les gouvernements à faire de la lutte anti-tabac une priorité de santé publique “, a soutenu Koné Souleymane.
Le Représentant du Ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, M. Bedou, a invité les journalistes à accompagner les efforts du gouvernement et des partenaires engagés pour le bien-être des ivoiriens. Notons que le tabagisme fait plus de 5 mille morts chaque année en Côte d’Ivoire et coûte 28 milliards de FCFA à l’État ivoirien dans la prise en charge des malades du fait du tabagisme. Aussi, le tabagisme est incriminé dans 90% de cas du cancer du poumon. Dans le monde, le tabagisme engendre 8 millions de décès chaque année.

Légende : Les acteurs de la lutte anti-tabac ivoiriens renforcent leur capacité face aux danger liés au tabagisme.

Commentaires Facebook