Fesci@33: De la contradiction principale ou Première Lettre aux fescistes de toutes les générations

Camarades !

Dieu, dans sa miséricorde et dans ses plans, a voulu que ce jour anniversaire de nos 33 ans, soit celui de la célébration de la fin du Ramadan, période de recherche de la face de Dieu par nos ami(e)s dans la foi mahométane. Jour donc de victoire contre les œuvres de la chaire et de la passion, célébration du triomphe de l’esprit sur toute chose. Alors restons dans cette posture et scrutons les temps actuels et ceux qui s’annoncent pour trouver la vérité et nous guider vers la liberté !

Dieu soit Loué ! Alléluia ! Puisque le prisonnier Innocent Yapo dit Kalai, notre frère qui a payé de sa liberté pour l’ensemble, aux yeux de nos amis de France, est enfin rentré en terre ancestrale ! Oye ! Oye ! Oye ! Assurément, il y a Dieu dans notre affaire et ce n’est certainement pas par hasard que le 21 avril 1990, 34 étudiants et trois enseignants, Ette Jean, Gouda Gnahore et Éttien Amoikon, au nom du SYNARES et Le General des Généraux, Paix à son Âme, Prof Marcel ETTE, se retrouvaient, à L’Eglise de la Sainte-famille de la Riviera, pour faire la rupture avec le Parti unique. C’était dans l’ère des temps ! Au 21 avril 2023, cela fait 33 ans. Ainsi donc, 33 ans après, nous sommes à l’âge du Fils qui a accepté et embrassé la volonté de son Père! Et son œuvre, depuis lors, dure et a bouleversé toute l’histoire de l’humanité. ALLÉLUIA JESUS-CHRIST EST SAUVEUR ET SEIGNEUR !

Camarades ! Nous voilà donc tous réunis au pays, à part notre frère Soro Kigbafori Guillaume qui reste encore en exil et que nous souhaitons voir rentrer, au moment où le monde est dans un tournant décisif.

En 1990, l’Occident, sous le prétexte d’avoir remporté la guerre froide, est allé de plus en plus loin dans ses desseins de vouloir faire disparaître ce qui restait des Bolcheviques. A force de pousser les limites de L’Otan, ils sont arrivés finalement à la ligne rouge qu’ils ne devaient pas vouloir franchir. Poutine, en 1990, était en Allemagne de L’Est, quand le Communisme s’effondrait. Et avec son équipe de ce qui restait du KGB, la dernière garde de défense du pays, ils ont reconstruit leur pays. En 2006, il est dans sa contre-offensive. Son Missile Satan 2 est une démonstration de force. Aujourd’hui, même si les gens bavardent, ils savent le sens : aller au bout de votre projet et nous disparaîtront de la surface de la terre où arrêter la « marmaille » pour qu’un monde où on se respecte remplace celui où vous pensez faire ce que vous voulez. Les zougloumen disent il a posé pied sur caillou ! Et il ne s’est pas arrêté sur caillou. Il a tapé au guichet automatique pour sortir le Yuan des Chinois comme nouvelle monnaie de réserve de leur camp des BRICS avec une Banque de développement à 100 Milliards de dollars pour faire face au chantage du FMI et de la Banque Mondiale. L’Europe de nos anciens maîtres jubile sous cape puisque Poutine fait leur palable contre le Dollar mais ils doivent sourire les dents serrées parce que le moindre signe de leur pensée réelle ne les arrange pas. Ils ne vont quand même dire merci au frère russe de ramener les américains à la raison et se denoncer comme des traites a leurs yeux! On appelle ça une partie de poker menteur Camarade Kalai ! Les fescistes disent « la malonie » en valeur absolue !

Ces décisions mettent le CFA en mauvaise posture par rapport à L’Euro. Comment payer les transactions désormais si le Yuan est la monnaie de paiement de la Chine, de la Russie, de L’Inde et du Brésil ? Et si leur Banque de Developpement offre moins de contraintes que le FMI? Dans un monde où l’argent est roi, il est logique de payer à bas prix pour augmenter le profit. Alors, dans ce calcul, l’Eco de feu Abdoulaye Fadiga, le maître de la lutte clandestine contre le parti unique, avec Le MIL ( Mouvement Ivoirien de Liberation), semble ressortir du placard contre l’Eco de Ouattara et Macron ! Ca sera de bonne guerre et logique au plan strictement de la rationalité financière ! Or donc, la guerre en Ukraine semble être dans la même posture que celle de l’Indochine et de L’Algérie qui avaient contraint les puissances coloniales à lever le pied et libérer les peuples sous leur domination !

Ainsi, Camarades ! Le monde est dans un tournant. Un nouveau monde multipolaire est en train de naitre. Le Dollar est sous pression du Yuan. Le CFA est amené à choisir entre sa dépendance et son indépendance. Et, je parie que comme la guerre d’Indochine et celle d’Algérie ont forcé la main à De Gaulle pour donner les indépendances aux colonies, la guerre d’Ukraine est en train de fracasser le monde post-effondrement du Mur de Berlin. L’heure est grave. Poutine parle de « guerre hybride ». Et nous, africains, ivoiriens, que faisons-nous ? Nous, guerriers de la démocratie, que faisons-nous ?

J’ai suivi depuis quelques semaines, en pleine convalescence d’une crise de santé dont je parlerai plus tard, à ce qui se passe dans notre pays. Le gouvernement est surpris de la réaction populaire contre sa dernière tentation fiscaliste. Mais le débat sur internet et les données, n’est rien d’autre que la volonté de toujours aller plus loin dans les tests contre les masses. La ligne rouge à ne pas franchir parce que réduire le temps d’accès à internet au peuple, c’est finalement vouloir le contraindre à ne plus rêver. Même le droit de rêver lui est refusé. Alors après çà, qu’est-ce qu’il y a de plus ? Et pendant ce temps, certains d’entre nous ne voient pas l’Enjeu, la contradiction principale : la survie de notre civilisation, de la démocratie et de notre pays dans son essence principielle. Didier Bile, Z1, aurait demandé « Que veut dire » un parent ? S’apitoyer sur soi-même ? Que veut dire de pleurnicher sur nos déboires quand cette nation a besoin de notre force de caractère pour la préparer aux défis des cinq prochaines années parce que ce qui arrive est tectonique. Quand en 2000, j’ai emis des doutes sur les choix stratégiques, quels noms je n’ai pas eu ? Quand nous sommes sortis de la prison et qu’un bœuf vivant a été enterré contre, n’ai-je pas répondu par le silence ? Ai-je eu tord de garder toutes les vilenies dans le profond de mon ventre devenu tombe de ces misères à moi réservées ?
Camarades, pour le peu d’entre vous qui savent, je le redis, même si tout est permis, tout n’est pas utile, surtout pour les généraux qui doivent garder le ventre profond. Mon cher Innocent tu le sais. La tragédie des chefs est de garder le silence quand d’aucuns feraient du vuvuzela. Alors Camarade Kalai, dis à nos camarades qui viendraient te souhaiter akwaba pour etre passé par notre chemin à tous de cette génération qui avons accepté d’être au-devant des combats, de faire comme Paul : ne regarder que la mission, la contradiction principale et ultime.

Merci de denoncer l’hypocrisie de la lutte mais avant tout focalisons-nous, sur les perspectives pour notre pays. A 33 ans, nous n’avons plus rien d’autre à faire que de chercher à rentrer dans nos destins prophétiques et à faire en sorte que notre pays soit remis sur sa voie, celle d’un pays de vraie fraternité et de paix valeur comme le dirait mon secrétaire général perpétuel de la CNC, Kromel Akpa Luce Marcel.

Comme Paul, le temps qui nous reste sur cette terre des hommes par la seule volonté de notre créateur, consacrons-le à accomplir sa mission à nous confiée. Paul savait ce qui lui réservait sa route vers Rome. Il n’à pas regardé à ses douleurs et ses meurtrissures. Il a vu le Royaume de Dieu remplir sa gloire sur la terre. Et il en est, pas seulement le témoin, mais l’artisan. Fescistes et non fescistes de ma génération et de celles qui nous suivent, soyons les artisans du futur démocratique et prospère de notre pays, de notre continent, de notre race. Bonne fête de la maturité ! Bonne fête de la fin du Ramadan Camarade Diarrass et tous ceux des nôtres de la foi en L’Islam!

Londres, Le 21 Avril 2023
Ahipeaud Martial Joseph, PhD
Membre fondateur et premier Généralissime de la Fesci
Président de L’Unafesci

Commentaires Facebook

Laisser un commentaire