Permis de conduire à points: Le bilan des premiers jours globalement satisfaisant (ministère des transports)

Comme on devait s’y attendre, l’on a enregistré un bilan globalement satisfaisant au regard des chiffres et observations de la Journée du vendredi 3 mars 2023, marquant le début de la 2e édition de la semaine nationale de la sécurité routière mais également, deux jours après l’entrée en vigueur du permis à points ( mercredi 1er mars) et enfin au lendemain d’une intense activité des Ministres Amadou Koné et Vagondo Diomandé à Yamoussoukro ( jeudi 2 mars) relative à la stratégie nationale 2021-2025 de la sécurité routière telle que pensée par l’état de Côte d’Ivoire.

Selon les chiffres de la coordination des actions de la sécurité routière du ministère des transports, pour la première journée du vendredi 3 mars 2023, c’est un effectif de 6.372 agents, 295 véhicules et 396 motos des forces de l’ordre engagés, pour 722 postes tenus sur l’ensemble du territoire national.
Ce déploiement a permis de verbaliser 3053 engins dont 628 ont été mis en fourrière .
Ce sont au total 16.519 usagers sensibilisés et 80 Alcootests réalisés dont 1 positif.
Aussi , le dispositif a relevé 165 cas de téléphone au volant, 148 cas d’Excès de vitesse, 338 cas de non port de ceinture et 37 cas de défaut d’éclairage.

Enfin, en dehors de l’accident survenu le samedi 4 mars sur l’axe Katiola-Bouaké (plusieurs victimes), la première journée de la 2e édition de la Semaine nationale de la sécurité routière n’a enregistré qu’une seule victime pour 102 accidents et 170 blessés.
Il s’agit d’un apprenti de minicar appelé communément gbaka à Abobo, décédé à l’hôpital suite à ses blessures. En effet, suspendu à la portière du gbaka, celle-ci s’est décroché suite à une collusion avec un véhicule de remorquage.

Un auto satisfecit et une adhésion des populations

De Port-Bouët à Cocody en passant par Koumassi, les automobilistes et usagers de la route ont été sensibilisés au respect du code de la route. Le constat a été fait, le samedi 04 mars 2023, par les équipes du Ministère des Transports conduites par M. Étienne Kouakou, Conseiller Technique du Ministre des Transports chargé de la coordination des actions de sécurité routière. Accompagné d’une délégation composée d’agents de la Direction de la Communication du Ministère des Transports, de l’Office de Sécurité Routière (OSER), de la Direction Générale des Transports Terrestres et de la Circulation (DGTTC) et de la Direction Régionale des Transports d’Abidjan, il s’est rendu successivement au carrefour « Anani » dans la commune de Port-Bouet, à la gare Gelti de Koumassi et à Cocody route de Bingerville où est installé un dispositif de barrage intelligent.

Au terme de la tournée, M. Kouakou Étienne s’est dit satisfait du dispositif mis en place par la police nationale, à travers la PSSR et les différents districts de police. « Les comportements commencent à changer, la plupart des automobilistes portent aujourd’hui leur ceinture de sécurité. C’est déjà une source de satisfaction. Il faudra l’amplifier aux autres règles de la route », s’est-il réjoui.

Pour cette deuxième semaine de la sécurité routière, les messages ont porté sur le port de la ceinture de sécurité, le respect des feux tricolores, les marquages au sol, l’état mécanique des véhicules, le port du casque pour les engins à 02 et 03 roues et de la vitesse excessive.

Une sortie payante du Ministre Amadou Koné

À l’occasion d’une rencontre avec les préfets des 31 régions du pays, dans l’après-midi du jeudi 02 mars 2023 à l’Institut national de la Formation Judiciaire (INFJ) à Yamoussoukro, le ministre des Transports, Amadou Koné, a officiellement lancé la deuxième édition de la Semaine nationale de la Sécurité routière, prévue du 03 au 10 mars 2023 sur l’ensemble du territoire. Ce lancement s’est effectué en marge de la tribune d’échanges “Les Rendez-vous du Gouvernement” du CICG dont il était l’intervenant principal, ce même jour. Il était accompagné des Ministres Vagondo Diomandé de l’Intérieur et de la Sécurité et Amadou Coulibaly de la communication et de l’économie Numérique.

Commentaires Facebook