Départ de Barkhane et Takuba: Bamako prend acte et accuse Macron et ses alliés de violation du cadre juridique

blank

Dans un communiqué publié suite à l’annonce « unilatérale » du départ définitif des soldats français et alliés de son territoire, le gouvernement de transition au Mali accuse Paris et ses alliés d’avoir violé le cadre juridique à l’origine de leur présence sur le territoire malien. Bamako évoque également une amélioration significative de la situation sécuritaire dans le nord du pays depuis la décision de diversifier les partenariats.

Le Mali rappelle  aussi ce que tout le monde sait, la déstabilisation du sahel a pour origine la guerre faite à la Lybie par l’Otan avec la France à sa tête en 2011, en soutien aux forces militaires d’opposition à Mouammar Kadhafi.

Enfin, le gouvernement malien “invite les autorités françaises à retirer et alliés, sans délai les forces Barkhane et Takuba du territoire national, sous supervision des autorités maliennes.”

Hervé Coulibaly

blank

blank

Commentaires Facebook