Côte d’Ivoire: Un conseiller “spécial” de Soro rencontre Tiburce Koffi à Paris

Chers Tous,

Dans le cadre de la Politique du Pardon et de la Réconciliation engagée en Côte d’Ivoire par le Président Guillaume Soro, Le Professeur Franklin Nyamsi, son Conseiller Spécial, a rencontré ce jour à Paris l’éminent Ecrivain et Journaliste Tiburce Koffi.

Pendant 4 heures , Les deux hommes ont amplement échangé sur le présent et l’avenir de la Côte d’Ivoire.

L’Ecrivain s’engage avec force et conviction pour l’espérance ivoirienne portée par la volonté politique de rassemblement large des Ivoiriens autour du Discours du 3 avril 2017, énoncé par le Président de l’Assemblée de Côte d’Ivoire.

Cordiale et fraternelle, la rencontre s’est conclue par la promesse ferme d’œuvrer ensemble pour une nouvelle grandeur ivoirienne. D’autres rencontres qu’on peut deviner fertiles sont prévues.

Vive le Pardon et la Réconciliation de Tous Les Ivoiriens!

Commentaires Facebook

7 réflexions au sujet de “Côte d’Ivoire: Un conseiller “spécial” de Soro rencontre Tiburce Koffi à Paris”

  1. Turbice Koffi fait partie de ces arrivistes qui cherchent à miser sur un pion pour pouvoir se faire une place sous le soleil ivoirien. C’est triste. Et puis regardez sa posture de gamin devant l’éminent imposteur Franklin professeur de pacotille: en plus des chaussures rouge sur un pantalon blanc: un accoutrement de clown. Ce Turbice Koffi manque totalement de goût au sens propre comme au figuré

  2. Qui se souvient de l’une des premières sociétés de sécurité en Côte d’Ivoire ? Elle s’appelait Vigassistance, et regroupait des durs de la pègre ivoirienne passés maîtres dans “l’art” de casser des gueules, créer du grabuge bref, foutre le boxon partout. On avait les plus célèbres comme Serge Dailly (lieutenant de Popolo) et le “doyen” Atchao. La critique fut dure avec ces loubards répentis : “ils ont installé l’insécurité, pour être aujourd’hui dans une compagnie privée de lutte contre l’insécurité ; ils auront toute leur vie vécu de l’insécurité”.

    Ce rappel pour bien cerner le projet politique (tiens ! il semble qu’il en ait un, finalement), qui est de rassembler les Ivoiriens par delà les grands courants politiques tels PDCI, FPI et RDR. Bref, réconcilier, là où Ouattara et ses séides (Joël N’Guessan et Amadou Cimetère) restent allergiques au mot. Alors, Soro touille, touille et touille la mayonnaise. Prendra t-elle ? J’en doute : il n’est pas une femme donc ne saurait avoir ses règles, mais la mayonnaise a peu de chance de prendre. Devinez pourquoi ? La réponse est… rouge.

  3. LE CRÉPUSCULE DES ARTISTES

    Pourvu comme dirait un passant que “la force de la conviction pour l’espérance” soit d’airain et non aussi solide que le beurre de karité au soleil face au chaud soleil d’autres propositions plus alléchantes !

    Sous ce ciel d’Eburnie la poussière soulevée par les savantes pirouettes de grands danseurs intellectuels et d’éminents écrivains ou de Journalistes, n’est pas encore retombée qu’on nous annonce sur la même piste de latérite, l’arrivée de nouveaux jongleurs ! A ce rythme nous allons en avaler de la poussière !

    Pendant qu’on parle d’art qui sait que devient le psychologue Guei KORE qui assistait Mme Alexise GOGOUA, Ptesidente de Ahizé Club ?

    Ahize et Mona furent deux grands groupes qui ont largement contribué à l’émergence de nos danses bien avant les nouveaux maîtres de la scène culturelle. Vous me manquerez toujours !

  4. Moi si on me donne un seul mérite de Mr Soro, un passé au service du pays, je vote pour lui.

    Je préfère milles fois avoir pour président quelqu’un qui a apporté concrètement de la richesse au pays.

    L’ivoirien veut un président qui fait respecter les principes republicains en étant déjà lui même nickel (avoir gagné son argent honnêtement sans le sang des ivoiriens sur les mains) et qui assure à chacun qu’il sera traité également devant la justice et dans la chose publique.

    C’est bon comme ça, cette fable d’ancien chef rebelles qui peut seul regler le problème des ex rebelles! ça fait six ans ont voit où ça nous conduit régulièrement.

    Dans ce monde de trump l’imprévisible et macron le républicain, où l’onu décide d’attaquer un pays pour un contentieux électoral, si tu gagnes honnêtement le pouvoir en 2020, je ne vois pas qui peut te dégommer ou t’empêcher de gouverner (là où des sanctions individuelles sont prises contre les têtes pensantes) en tirant en l’air et il va gouverner.

    C’est la trouille et la peur du déballage public qui font que certains cèdent au premier coup de fusil.

    Mais à un moment il va falloir décourager quiconque de perturber le quotidien des ivoiriens avec une arme (si tu as choisi de tuer tes frères pour arriver au pouvoir ou pour gagner 10 millions, ça ça n’engage pas l’avenir des ivoiriens) en mettant gratuitement la vie des gens en danger.

    Mr Soro faites libérer les prisonniers, faites revenir gbagbo et blé, prenez votre bâton de pèlerin, parcourez le pays pour semer le pardon, la reconciliation et la repentance, on verra ensuite. vous avez un avantage, le parti sénile avec ces vieux qui s’accrochent là ne m’enchante guère non plus.

  5. “Coigny, je sais pourquoi la mayonnaisene prendra pasavec Soro. Eh bien Soro est un rebelle assassin,partisans du RDR et protégé de Dramane et ensuite Dioula. La Côte d’Ivoire ne veut plus de Dioula au pouvoir, ne veut plus de rebelles au pouvoir, et ne veut pas d’assassins au pouvoir pour tranvestir les valeurs ivoiriennes. Soro ne peut pas devenir du jour au lendemain, un homme propre. Tout cela fait fait que Soro perd son temps… Je suis pressé, j’y reviendrai…

  6. Le camp Soro confond recrutement de laudateurs à la réconciliation des ivoiriens.
    Il y a un anachronisme certain dans les actions du chef du parlement et un timing outrageusement inconséquent, en raison des joutes électorales qui pointent à l’horizon 2020.
    Cela n’engage que moi, mais le temps de la réconciliation est passé, du moins concernant la coalition actuellement au pouvoir.
    Les élections à venir seront l’occasion pour les ivoiriens d’élire un homme qui mettra définition fin à l’état de déliquescence de l’état et des institutions de la république , suivi du regroupement des ivoiriens autour d’un véritable idéal de paix. Mais, ce n’est pas ce pouvoir (Soro inclu) qui a manqué l’opportunité qui était la sienne, de le faire au lendemain de la crise post-electorale.

  7. Soro veut devenir président. Qu’est-ce Soro peut apporter à la Côte d’Ivoire en dehors de la guerre ? Si Soro devient président de la Côte d’Ivoire dans une élection propre, c’est que la majorité des Ivoiriens ont une mentalité tordue. La place de Soro, c’est à la CPI ou à la MACA. Un individu pareil au casier judiciaire criminel devrait être déchu de son droit d’élection. Le seul moyen pour Soro de venir président de la CI, c’est par coup d’état. Et c’est cela sa spécialité.

Les commentaires sont fermés.