Côte-d’Ivoire – Soro visé par les enquêtes sur le putsch de Diendéré, sa résidence perquisitionnée à Ouaga 2000

Audience-delegation-ivoirienne

La résidence de l’ex chef rebelle ivoirien et actuel président du parlement de Côte-d’Ivoire, à Ouagadougou, a été perquisitionnée mercredi 7 octobre après midi dans le cadre de l’enquête sur le coup d’Etat du régiment de sécurité présidentielle (Rsp) pro-Compaoré dirigé par le Général Gilbert Diendéré, écrit la presse Burkinabé du jeudi.

Soro Guillaume est un proche du camp à l’origine du putsch du 16 septembre et de son leader Diendéré, selon le colonel Xavier Yaméogo, désigné juge d’instruction du dossier “Dienderé-Bassolé”. Dienderé, par ailleurs un des principaux suspects dans les affaires Sankara, Lingani-Zongo et de l’autre affaire Zongo le journaliste, se serait rendu au domicile burkinabé de l’actuel président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et ancien chef de la rébellion, peu avant le coup d’Etat du 16 septembre. Présent aussi à Abidjan quelques jours avant son coup-d’etat foiré, Diendéré aurait eu des séances de travail avec des milieux politiques et militaires ivoiriens issus de la rébellion de 2002 sur les bords de la lagune ébriée.

Les enquêteurs seraient à la recherche d’éventuels liens avec la Côte d’Ivoire.

Mardi soir, Djibril Bassolé et Gilbert Diendere ont été inculpés de onze chefs d’accusation dont atteinte à la sûreté de l’État par la justice burkinabé et écroué à la Maison d’Arrêt militaire de Ouagadougou. Le RSP est dissout et désarmé, mais une trentaine d’éléments manqueraient toujours à l’appel.

Avec koaci.com et presse burkinabé.

Commentaires Facebook

Les commentaires sont fermés.