Côte-d’Ivoire violences à l’Université: Eugène Djué avertit «Attention au syndrome 90»

UNE-FESCI

Il nous est signalé ce matin du Mercredi 29 juillet 2015, des mouvements sur le campus: tous les étudiants seraient hors des salles de classe, pour “protester contre la violation des franchises universitaires et pour exiger le départ de la police du campus”. Ce mouvement serait donc la suite logique de l’intervention brutale de la police sur le campus le Vendredi dernier pour disperser la commémoration des 25 ans de la FESCI et la violence gratuite qui s’en est suivie sur les personnes et les biens de l”administration, des professeurs des étudiants et autres personnes .

Dans un post antérieur, j’ai appelé toutes les parties à “savoir raison garder”

Je voudrais rappeler à toute fin utile que c’est de ce même Forum qu’est née la grave crise de 1992.
En effet, une conférence de la Fesci à laquelle participaient d’éminentes personnalités de la société civile avait été perturbée en ces lieux, le mercredi 15 mai. De la protestation organisée par la Fesci, le pouvoir a répondu par l’expédition punitive des 17 et 18 mai 1991. Et la protestation contre cette expédition elle même, a engendré le 18 février 1992 , une des crises les plus graves de l’histoire de notre jeune Démocratie .

Je voudrais encore une fois interpeller les autorités et les appeler à “s’asseoir et discuter” avec les étudiants.

Je les exhorte à exclure toute solution tirée de la force

J’appelle la Fesci et tous les étudiants à la modération et au sens de la responsabilité. Leur avenir doit être l’objectif principal .

Le pays nous regarde
Paix chez vous
Paix en CI
Paix en Afrique

Commentaires Facebook