Paquinou à N’guessankro (Didiévi): Des anecdotes entre Atsin Margueritte, Guikahué et Ahoussou Jeannot révélées

Les populations de N’guessankro, village du département de Didiévi, ont organisé le samedi 8 avril 2023, veille de la célébration de la fête de Pâques, une double cérémonie d’hommage à Mme Atsin Margueritte dite “Tantie Margo” et de la pose de première pierre du foyer polyvalent dudit village, en présence de Pr Maurice Kakou Guikahué, vice-président et Chef du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA, du député de Didiévi N’guessan Kouassi Edouard et du Colonel Koffi Koffi Séraphin, vice-président du PDCI-RDA, représentant le président du Sénat Jeannot Ahoussou Kouadio. C’était sur le terrain dédié à la construction du foyer polyvalent de N’guessankro.

Après la libation et une prière dite par le pasteur Makayé Philippe, c’est N’zi Kouamé, président du comité d’organisation qui a planté le décor de cette double cérémonie d’hommage à Mme Atsin Margueritte dite “Tantie Margo” et de la pose de première pierre du foyer polyvalent de N’guessankro. Puis il est revenu à Kouamé Ruffin, porte-parole de la population, d’égrener la longue liste des actions de Atsin Margueritte dite “Tantie Margo”, en faveur des villages de N’drikro, Botindin et N’guessankro, qui lui valent cette cérémonie d’hommage.

Au nom des collaborateurs de Mme Atsin Margueritte dite “Tantie Margo”, c’est Séka Abou qui a témoigné leur reconnaissance et joie de travailler avec elle.

Prenant la parole, Mme Atsin Margueritte dite “Tantie Margo” a traduit sa reconnaissance à chacun et à chacune. «Je voudrais avec déférence saluer chacun et chacune de vous pour cette marque d’affection à ma modeste personne. Un merci solennel au ministre Maurice Kakou Guikahué qui arrive pour la deuxième fois dans mon village. La première fois, c’était pour le décès de ma mère, un événement malheureux. Et cette fois, il arrive pour un événement heureux. Merci monsieur le ministre pour cette marque de considération en ma faveur», a-t-elle dit avant de raconter une anecdote qui a mis Guikahué sur son chemin.

Elle dira qu’elle ne connaissait pas le ministre Guikahué qui l’avait promue à un poste alors qu’il ne la connaissait pas non plus et que c’était au cours d’une séance de travail, en 1995, qu’ils ont fait connaissance. Et depuis, ils sont ensemble. Elle a ensuite fait un témoignage.

«Quand on va à l’étranger, en Afrique ou en Europe, les gens nous disent que la Côte d’Ivoire a connu un ministre de la Santé, Maurice Kakou Guikahué. C’est le meilleur des ministres de la Santé depuis 1960. C’est ce qu’on nous dit de lui quand on va à l’extérieur », a-t-elle témoigné en faveur de l’ex-ministre de la santé du régime Bédié avant de dévoiler le plan du bâtiment qui servira de foyer polyvalent dont la première pierre sera posée.

Après ce témoignage, c’est le groupe GKM dont fait partie Mme Atsin Margueritte dite “Tantie Margo”, avec Maître Kouoto Honoré ATABI, porte-parole dudit groupe, qui a ouvert la lucarne des dons. Ces filleuls de Guikahué ont donné un beau pagne, des cartons de vin et des bouteilles de champagne.

A sa suite, le Colonel Koffi Koffi Séraphin, vice-président du PDCI-RDA, représentant le président du Sénat Jeannot Ahoussou Kouadio, a fait un don de 5 tonnes de ciment en son nom propre pour la construction du foyer polyvalent et 1 million FCFA au nom du président du Sénat.

La marraine de cette double cérémonie, Mme Komenan Janet, femme d’affaires qui préfère parler peu mais qui est dans l’action dira brièvement : «Je suis très heureuse d’avoir été choisie marraine de cette grand e cérémonie. Merci à Margueritte pour ce grand projet. Merci à tous pour le soutien.»

Guikahué remercie Jeannot Ahoussou Kouadio et révèle une anecdote de 2016

Pr Maurice Kakou Guikahué, vice-président et Chef du Secrétariat exécutif du PDCI-RDA, Vice-président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et patron de cette double cérémonie, pour commencer son discours, a remercié le président du Sénat pour sa contribution et transmis les salutations du président du PDCI-RDA, Henri Konan Bédié.

«Margo l’a dit tout à l’heure. C’est la deuxième fois que nous venons ici. A votre nom à tous, je voudrais saluer le président du Sénat pour avoir envoyé un émissaire et pour le don qu’il a fait. Je suis venu dans ce village en famille en tant que parent de Margo. Mais vous savez que quand vous êtes à un certain niveau, vous ne pouvez pas être anonyme. Partout où on me voit, quand on voit mon visage, on dit voici PDCI qui arrive. Donc je suis aussi là en tant que PDCI. Je voudrais vous saluer et vous transmettre les salutations du président Henri Konan Bédié qui m’a donné l’autorisation de venir ici aujourd’hui toutes affaires cessantes », a-t-il fait savoir.

Et de poursuivre : «Margo a dit beaucoup de choses. Mais on dit c’est le respect qui appelle le respect. C’est la considération qui appelle la considération. Je voudrais dire, votre fille, parfois, je suis gêné, parce qu’elle me considère trop. Je ne peux pas me comparer à plus, mais tout ce que je dis, elle accepte. Je vais vous donner une anecdote.»

Cette anecdote qui concerne Jeannot Ahoussou Kouadio se commence ainsi : «Les frères, je voudrais vous dire merci, parce que ce qu’on fait aujourd’hui, ce n’est pas par protocole. Je vais vous raconter une histoire.

Nous sommes en 2016 et depuis le président Ahoussou Jeannot était député de Didiévi. Le président Ahoussou, c’est mon ami, même si on n’est plus dans le même parti politique, mais c’est mon ami. Quand je venais ici, je lui ai dit, Jeannot, je vais à N’guessankro. N’guessankro c’est Didiévi, je ne peux être à Didiévi sans que tu ne sois au courant, c’est comme ça il a envoyé quelqu’un.»

«En 2016, il m’a dit Maurice, y’a une dame qui travaille à la Santé, mais j’apprends qu’elle est candidate à l’élection des députés. On dit que c’est toi seul qui peux lui parler, parce que je lui ai envoyé plein d’émissaires, mais ça ne bouge pas. Et puis le soir, j’ai appelé Margo, elle est venue à la maison. Je lui ai demandé, mais toi-là qu’est-ce que j’apprends ? Depuis quand tu fais politique et puis tu veux aller fatiguer mon ami Ahoussou Jeannot? Il faut te retirer. Elle dit moi j’étais là, ce sont les chefs de N’zikpli, qui sont venus me chercher. Ils m’ont dit qu’ils veulent que leur fille soit députée. Mais, je ne vais pas aller les voir, puisque tu m’as parlé, je me retire. Et Jeannot a été candidat unique du PDCI parce qu’elle partait pour être candidat du PDCI, surtout qu’elle travaille dans SERVIR, c’est parce qu’elle est humble, mais elle travaille avec Mme BEDIE. Puis elle s’est retirée, et ça c’est une preuve de son respect à mon égard », a-t-il révélé.

Il a conclu son adresse ainsi : «Je lui ai dit, un jour viendra où on va aller te chercher. Je dis donc maintenant, elle est à la retraite, tout ce que vous voulez qu’elle soit, je vous la donne, je ne peux plus la retirer. Tout ce que vous voulez qu’elle soit mettez la dedans, je suis derrière, je vais vous soutenir et puis on va aller devant.

Je lui ai donc dit puisque maintenant elle est à la retraite, qu’elle s’implique dans le PDCI-RDA, qu’elle se mette à votre service. Je suis avec elle, elle est avec moi. Je voudrais donc vous dire merci pour cette cérémonie de célébration de Margo.»

Après quoi, la première pierre du foyer polyvalent a été posée.

Notons que Guikahué, après son discours, a fait un don de 2 millions FCFA en guise de contribution à la levée de fonds pour la construction du foyer polyvalent.

Sercom MKG

Commentaires Facebook