Les médecins militaires à la retraite en Côte-d’Ivoire autorisés à exercer à la fonction publique

Roland KLOHI

Le gouvernement ivoirien a adopté une ordonnance autorisant les médecins militaires à la retraite à continuer d’exercer, s’il le désirent, à la fonction publique, a annoncé jeudi le porte-parole Bruno Koné, après un conseil des ministres.

“Cette mesure autorise les médecins militaires à la retraite qui le souhaitent à continuer d’exercer leur métier à la fonction publique, dans les établissements publics nationaux”, a dit M. Koné.

La mesure vise, selon le porte-parole du gouvernement, “à faire face aux besoins en personnels de santé compétents et expérimentés, en permettant le recrutement” d’un “important groupe de médecins militaires à la retraite en qualité de médecins civils”.

La Côte d’Ivoire compte une centaine de médecins militaires. Ces derniers partent à la retraite au grade de colonel à 57 ans quand les médecins civils de la fonction publique vont à 65 ans.

En octobre, le gouvernement ivoirien avait annoncé la construction prochaine d’hôpitaux militaires à Bouaké (Centre), à Daloa (Centre-ouest) et Korhogo (Nord), ainsi que la mise en place d’une nouvelle unité d’imagerie médicale à l’hôpital militaire d’Abidjan.

Alerte info/Connectionivoirienne.net

Commentaires Facebook

2 réflexions au sujet de “Les médecins militaires à la retraite en Côte-d’Ivoire autorisés à exercer à la fonction publique”

  1. En tant de paix, il n’y a aucune raison à mon sens qu’il ne puisse servir comme leurs collègues civils jusqu’à 65 ans.

    En tant de guerre par contre, on pourrait en débattre…

  2. J’ai lu quelque part qu’un départ volontaire des militaires à la retraite étaient une arnaque.Que devrait on dire du retour volontaire des militaires médecins à la retraite?
    Je préfère leur laisser le choix des expressions naïves qu’idiotes.

    À chacun sa lorgnette !!!

Les commentaires sont fermés.