USA: Un Ivoirien de 41 ans accusé du meurtre de son épouse au Texas


Hermann Fulgence Gninia
Fort Worth Police Department Courtesy

Connectionivoirienne.net | Hervé Coulibaly

Hermann Fulgence Gninia, un homme 41 ans originaire de la Côte-d’Ivoire, résident aux États-Unis dans l’État du Texas, risque la peine de mort.

En effet l’homme de 41 ans qui bénéficie de la nationalité américaine a été mis aux arrêts mardi 14 juin, dans la banlieue de Dallas. Il est accusé du meurtre de son épouse d’origine sénégalaise, Diossy Ndiaye, âgée de 39 ans. Hermann Fulgence Gninia est poursuivi pour violence conjugale ayant conduit à la mort de son épouse par étranglement en janvier dernier.

Selon les autorités judiciaires du Texas, l’enquête pour établir l’homicide qui n’était pas évident à première vue, aura duré 5 mois. Tout ce temps était nécessaire aux experts pour établir la cause du décès de Diossy N’diaye. Un avocat interrogé par les médias indique que l’accusé a plusieurs fois changé de versions, avant de finalement admettre la dispute fatale avec son épouse, en présence d’un de leur enfant de jeune âge. Après avoir soutenu dans un premier temps devant les secours médicaux que son épouse s’était cognée la tête contre le lit durant une dispute, Ginia va reconnaitre sur la pression de la police l’avoir poussé à plusieurs reprises contre le sol avant de la saisir au cou durant une dizaine de secondes. Ce dernier geste était nécessaire parce qu’elle ne voulait pas le laisser s’exprimer correctement face aux accusations qu’elle proférait contre lui. Diossy soupçonnait son époux d’avoir une relation extra-conjugale.

Pour attendre son jugement en liberté, une caution de 100 000 dollars est exigée à Hermann Fulgence Gninia. Le Texas est l’un des États américains qui appliquent la peine de mort.

Commentaires Facebook

3 thoughts on “USA: Un Ivoirien de 41 ans accusé du meurtre de son épouse au Texas”

  1. @Bak Kon

    Doucement, doucement, pas si vite. De un, il n’y a aucune corrélation aux US of A entre caution et peine. Pourquoi ? Parce que d’abord et avant tout, l’accusation n’est qu’une accusation jusqu’à nouvel ordre. La jurisprudence en la matière contient des légions de cas. De deux, dans le Texas, la sentence ou peine peut aller jusqu’à près de 100 ans pour homicide, même sans préméditation. Des cas aussi foisonnent dans ce sens. De trois, il est accusé pour homicide par étranglement de son épouse. Et, ce terme inclut bien les cas volontaire et involontaire…Donc, la question qui vaut son pesant d’or est de savoir si le procureur va poursuivre une stratégie montrant que l’accusé avait délibérément ou prémédité cette mort. Et puis, la non-assistance à personne en détresse, mortellement blessée (avec les versions changeantes) après la supposée bagarre pourrait apporter de l’eau au moulin du procureur qui pourrait regarder dans négligence aggravée dans « homicide ». Donc, ta théorie de quelques années assorti de 10 ans de « parole », je dis doucement, vas-y molo, comme le dirait le chanteur, avec elle. De quatre, comme tu le dis si bien s’il a un « bon avocat ». Ton compatriote, notre compatriote, pourra-t-il se procurer les services d’un bon avocat, pas un avocat public ou commis d’office avec l’argent du contribuable. Si c’est le dernier cas alors bonne chance ?

    Peace!

  2. Quand ça ne va pas, pourquoi ne pas courir se réfugier chez la maîtresse ?

    Il y’a des enfants. Gâcher sa vie pour une question de jambes en l’air !!!

    Sa tête est pourtant bien grosse !!! Mais, il n’y a donc rien dedans ?!?!?

  3. Une belle tronche de meurtrier en tout cas. Il va falloir maintenant assumer ses actes.
    Good luck dude !

Comments are closed.