Côte-d’Ivoire: «Seul un nouveau Congrès peut réintégrer Affi au sein du FPI, même Gbagbo le sait” (Sangaré)

Sangaré Aboudramane s’est récemment prononcé sur le cas Affi N’guessan lors d’un rassemblement de la frange du FPI qu’il dirige. Nous vous proposons de larges extraits de son intervention.

Aboudrahamane Sangaré : ” Le FPI n’est pas pauvre hein! Il ya 400 millions qui dorment la bas qu’on donne à Affi N’Guessan. On a 400 millions de FCFA par an qu’on donne à Affi. Et quand Le problème du logo sera résolu , forcément , au niveau du droit , il faut qu’il nous rembourse tout ce qu’il a reçu au nom du FPI. FORCEMENT IL VA NOUS REMBOURSER UN JOUR. Puisque ce n’est pas Ouattara seulement qui sera là. Donc Le dossier sera repris au niveau du droit et au niveau politique. Donc, on a peut etre des problèmes financiers, mais Le meilleur moyen , c’est ce que Vous avez. Ça on ne peut pas vous l’enlever ! On ne peut pas vous négocier votre conviction…Soyez fiers de Vous parce que Vous avez choisi la vérité, vous avez choisi la justice. Vous êtes restés dans vos convictions. Vous continuez de mener le combat. Et les gens finiront par comprendre. Nous ne répondons pas aux déclarations d’affi parce que c’est inutile. Tu ne peux pas dire que quelqu’un n’est plus avec toi et tu vas répondre à chaque fois qu’il parle. Parce que tu le remets dans le jeu politique. Un homme politique quand on parle mal ou bien de toi ça suffit . Et c’est ce que les gens souhaitent. Que SANGARE répondre à telle où telle personne. C’est DRAMATIQUE ! … ”

“GBAGBO lui-même sait comment fonctionne notre parti. Il le sait mieux que quiconque au sein du parti. Il sait donc comment ce genre de problèmes se règle au sein du parti. Il ne peut donc pas nous donner des instructions pour régler le cas Affi. Nous n’avons donc reçu aucune instruction de GBAGBO concernant ce problème. C’est un congrès qui a exclu Affi. C’est donc seul un congrès qui peut se prononcer sur ce sujet. Et puis, il ne faut pas oublier que c’est lui qui a fait arrêter nos camarades qui sont en prison. Que vont-ils penser lorsqu’ils apprendront que nous sommes en discussion avec Affi en dehors de la procédure normale pendant qu’ils sont encore en prison ? Non , ça sera une TRAHISON de notre part. S’ils sortent de prison, nous ne pourrons pas Les regarder de face. ATTENTION, nos prisonniers politiques nous regardent ! Il ne faut pas se laisser distraire par ce genre de comédie. Nous sommes sereins et confiants pour 2020. Ce que je dis là ce n’est pas ma position. C’est la position de la Direction du parti. ”

Commentaires Facebook