La grande chancelière de Côte d’Ivoire souhaite que l’opposition comprenne “la volonté de dialogue” de Ouattara

pic1438964089

Par Edwige Fiendé

La grande chancelière de Côte d’Ivoire Henriette Dagri Diabaté a souhaité vendredi que l’opposition comprenne la “volonté de dialogue et (la) politique de la main tendue” du président ivoirien Alassane Ouattara, lors de la célébration officielle du 55e anniversaire de l’indépendance du pays.

“Nous espérons vivement que votre volonté de dialogue et votre politique de la main tendue seront comprises et acceptées”, a affirmé Henriette Dagri Diabaté, deux jours après que la Coalition nationale pour le changement (CNC), principale plateforme de l’opposition en Côte d’Ivoire a réitéré son appel à dialoguer avec Alassane Ouattara pour discuter des conditions d’organisation d’une élection présidentielle “transparente et apaisée”.

“Nous nous réjouissons que vous ayez déposé votre candidature pour” le scrutin, a indiqué Mme Diabaté, estimant que l’appel à soutenir M.Ouattara à la présidentielle d’octobre, lancé par Henri Konan Bédié, président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, allié au pouvoir) “a puissamment contribuer à désactiver les potentielles tensions et généré des effets d’apaisement social et politique”.

L’opposition dénonce la reconduction de Youssouf Bakayoko à la tête de la Commission électorale indépendante (CEI, chargée d’organiser le scrutin), jugée “déséquilibrée” au profit de M.Ouattara, candidat unique de la coalition au pouvoir.

EFI

Alerte info

Commentaires Facebook

Les commentaires sont fermés.