Côte d’Ivoire: L’Etat dépense “30 milliards de F CFA par an” pour l’entretien routier (responsable)

11391506_835892219791495_8039451540030382725_n

Par Alain Tra Bi

Le directeur chargé d’étude et péage du Fonds d’entretien routier (FER), Vincent Karamoko a affirmé vendredi a Abidjan que le gouvernement de Côte d’Ivoire dépense par an 30 milliards pour l’entretien des voies urbaines sur le territoire nationale du fait de la surcharge des véhicules, à une cérémonie.

“La surcharge des véhicules fait perdre 30 milliards de francs CFA par an à la Côte d’Ivoire à travers la réhabilitation de la voirie”, a dit M. Karamoko qui intervenait au cours de la deuxième édition de “Club mobilité” de Acturoutes qui est une plateforme multi-supports d’informations sur les routes et le transport.

Il a indiqué que sur “100 camions poids lourds qui font le transport des marchandises, 80 à 90% fait de la surcharge”.

“La solution, c’est le pesage. Il permet de dissuader les transporteurs à vouloir faire de la surcharge”, a estimé Vincent Karamoko, ajoutant que nous étions à 100, aujourd’hui à 80 et demain à 70%”

La Côte d’Ivoire compte six postes de pesage sur l’ensemble du territoire ivoirien dont celles de Yamoussoukro (Centre) et Ouangolodougou (Nord).

Le directeur chargé d’étude et péage du FER a révélé que le droit de pesée est “de 2.000 FCFA. Un camion de plus de 4.5 mètres de haut est en surcharge et une amende de 50.000 FCFA est appliquée. Quand aux pesées à l’essieu pour les trafics nationaux en cas de surcharge. L’amende est de 4.000 FCFA la tonne et pour l’international, 11.000 FCFA. 100.000 FCFA pour les camions qui refusent les pesées”.

La deuxième édition du “Club mobilité” avait pour thème “la surcharge des véhicules : les raisons et conséquences”.

ATB

Alerte info

Commentaires Facebook

Les commentaires sont fermés.